Pages

mardi 19 juillet 2016

La hachette universelle Fiskars x10 rend bien des services



Je viens de tester la hachette universelle Fiskars, en remplacement de ma vieille hachette habituelle trop lourde et dont le bois du manche commence à se fendre.





J'ai choisi le modèle X10. Il ne pèse qu'1 kg.

La lame est en acier carbone et elle est affûtée au laser, elle est recouverte de PTFE pour limiter la friction, faciliter la pénétration dans les fibres du bois et empêcher la rouille de s'installer.

Le manche est en fibre de verre, donc léger et il limite les vibrations, ce qui est moins fatiguant lors d'une utilisation prolongée. Le bout du manche est courbé pour éviter que la hachette glisse et un revêtement 3D permettant de chasser l'humidité.
Le fait que le manche soit orange permet également de la retrouver facilement dans l'herbe ou sous les feuilles ou branchages.







Une coque de protection permet de se protéger et de protéger la lame et également d'accrocher la hachette après utilisation ainsi que de la transporter par la poignée. Je trouve que c'est vraiment un plus !









N'ayant pas beaucoup de force, je ne m'en sers que pour couper des petites branches ou des branchages et pour faire mon stock de bois d'allumage mais on peut fendre occasionnellement du bois également avec (même si pour fendre, Fiskars a des haches plus spécifiques).

Son tranchant est tellement fin et précis que l'on peut s'en servir également pour tailler des morceaux de bois (en remplacement d'un couteau) et faire des copeaux (pour allumer un feu en pleine nature par exemple), écorcer ou épointer des branches pour en faire des piquets, etc .

Pour l'utilisation que j'en ai, ce modèle est largement suffisant et très performant.

C'est un bon outil pour la survie et la résilience car il est polyvalent. Il peut servir à tout et rendre de nombreux service lorsque l'on se trouve dans la nature, tout en étant léger et maniable.


jeudi 23 juin 2016

Faire les choses par soi-même



Dans un monde de services, où tout est fait pour que l'on se s'occupe de rien, on se sait plus rien faire.

On ne sait plus réparer une fuite d'eau, faire du pain, recoudre un vêtement, cultiver un jardin, soigner les petits bobos, etc.

Or, si on veut devenir résiliant il faut être capable dès maintenant (et pas quand il sera trop tard) de faire les choses par soi-même.

Pour cela, on peut retrouver des savoirs :

  • auprès des anciens
  • en faisant des stages
  • dans des livres et des vidéos.
Ensuite, il faut pratiquer, pratiquer et encore pratiquer.

Sur ce blog, vous trouvez régulièrement des tutoriaux, des vidéos et des livres qui vous aident à vous former.

Mais, ensuite c'est à vous à vous prendre en main !

Alors quels sont vos objectifs pour les prochains mois ?
Quelles choses nouvelles allez-vous apprendre ?

Listez dès aujourd'hui les nouveaux savoirs que vous voulez apprendre et posez votre première action : vous renseigner sur les formations, livres, vidéos qui existent sur ce sujet.


Allez, pour vous aider, je vous donne un exemple personnel : 

Je ne connaissais pas les gestes de premiers secours et je trouvais cela manquait dans mes connaissances. 

J'ai donc décidé de les apprendre. Je me suis renseigné sur les stages existants, mais j'ai trouvé le PSC1 cher. 
Quelques semaines plus tard, le gouvernement a mis en place dans les régions des stages d'initiation aux gestes qui sauvent. J'ai donc participé à un de ces stages gratuits et j'ai complété ma formation par l'achat d'occasion (peu cher) d'un guide de premiers secours pour les nuls.

Malheureusement, il ne reste que quelques exemplaires de cet ouvrage, en occasion, à prix prohibitif sur internet. Si le sujet vous intéresse, je vous propose donc en attendant une réédition de l'ouvrage, un pdf Suisse sur le sujet.


"On se lasse de tout, excepté d'apprendre" Virgile.







mardi 7 juin 2016

Quelques techniques et appareils pour conserver ses aliments

Il ne suffit pas de produire sa nourriture, il faut également être capable de la conserver correctement pour les périodes creuses.

Pour cela, vous pouvez utiliser :

- la lactofermentation



Elle consiste à couper les légumes finement, en lamelles ou petits morceaux, à les mettre dans un pot en les tassant bien, à ajouter du sel (et un peu d’eau, s’il n’y a pas beaucoup de jus) et à fermer le tout.
 L’acidité (PH proche de 4) produite par la lactofermentation empêche le développement des bactéries. Les produits lactofermentés se conservent donc de nombreux mois et sont excellents pour la santé. 


........
- la déshydratation :




 Elle  consiste à éliminer l’eau (sans saveur) des aliments pour ne conserver  que leur saveur réelle. Elle permet de conserver aux aliments toutes leurs propriétés nutritionnelles, d’augmenter leur goût en concentrant leurs saveurs.
      
- la stérilisation : 


Elle consiste à mettre vos produits dans des bocaux (spécifiquement réservés à cet usage) qui seront plongés dans un récipient (grande marmite à hauts rebords) contenant de l’eau chauffée à plus de 100°, pendant une durée déterminée. 

La stérilisation consiste à mettre vos produits dans des bocaux (spécifiquement réservés à cet usage) qui seront plongés dans un récipient (grande marmite à hauts rebords) contenant de l’eau chauffée à plus de 100°, pendant une durée déterminée. 


........
- la congélation :


La congélation permet de stopper l’activité des microbes, bactéries et enzymes. Si vous congelez des fruits ou légumes en excellent état, vous retrouverez des fruits ou légumes en excellent état, ayant conservé leur valeur nutritive et leur goût. 


- les autres méthodes :

Certains légumes comme les courges se conservent à température ambiante, d'autres comme les pommes de terre se conservent en cave. 
Vous pouvez mettre les légumes racines en silo ou dans du sable.
Les fruits à coque se stocke à température ambiante, une fois séchés.
Vous pouvez également transformer vos aliments afin de les conserver et faire des confitures, des pickels, des chutneys.
Enfin, 3 autres ingrédients peuvent encore être utilisés : 
- le vinaigre permet de conserver également des aliments comme les morceaux de concombres, les cornichons, 
- l'huile pour, par exemple, les tranches de courgettes, d'aubergines, de tomates séchées,  
- la saumure pour par exemple les olives, etc.

Pour aller plus loin...

dimanche 29 mai 2016

Tondre sa pelouse avec une tondeuse manuelle



C'est lors des pénuries de carburant que l'on s'aperçoit que l'essence ne sert pas qu'à faire rouler les véhicules. Il en faut aussi malheureusement dans un grand nombre de tondeuses à gazon.

Pour résoudre le problème, il y a plusieurs solutions :

- les moutons de Ouessant : c'est une tondeuse écologique qui demande quand même un peu d'entretien. Même si ce sont des animaux très rustiques qui vivent dehors toute l'année, ils ont quand même besoin d'un abri, de paille, de nourriture et d'eau. De plus, il faut les tondre, les déparasiter, entretenir leurs pattes, etc.



- la tondeuse lapin : amusant mais peu efficace si vous avez une grande pelouse




- la tondeuse hélicoïdale manuelle : la solution la plus pratique




lundi 9 mai 2016

Les plantes sauvages : une nourriture abondante et des trésors de bienfaits

La nature nous offre quantités de plantes sauvages pour nous nourrir, remplies de protéines, de minéraux et de vitamines. Il suffit juste d'avoir un peu d'imagination pour les cuisiner.

Voici 4 idées de recettes de  cuisine (avec l'aimable autorisation de Katy Gawelik du blog Les Gourmandes astucieuses) :

- Cake aux orties : http://lesgourmandesastucieuses.blogspot.fr/2015/10/cake-aux-orties-vegetarien.html








- Chénopode-Consoude-Blette à l'asiatique : http://lesgourmandesastucieuses.blogspot.fr/2014/07/chenopode-consoude-blette-lasiatique-la.html




- Sarrasin et Consoude à la Florentine : http://lesgourmandesastucieuses.blogspot.fr/2014/05/sarrasin-et-consoude-la-florentine.html




De quoi se régaler... Et là, il n'y a que 4 recettes et 3 plantes utilisées, alors imaginez tout ce que l'on peut faire avec les multitudes de plantes comestibles qui existent !

mardi 3 mai 2016

Un château dans un camion, c'est possible !



Dans une période ou les Tiny House sont à la mode, voici un modèle tout confort, très intéressant :
  • Chaque coin et recoin a été pensé intelligemment
  • On y trouve des toilettes sèches
  • Un poêle à bois chauffe l'ensemble
  • Un chauffe eau solaire permet de se laver à l'eau chaude
  • Un système de captage permet de récupérer l’eau de pluie
  • On trouve de nombreux espaces de rangements
  • Il y a même une Mezzanine
  • Ainsi qu'une terrasse avec vue panoramique
  • Et même un déshydrateur solaire

Tout le confort dans un truck qui se déplace normalement, mais qui une fois garé se transforme en château de rêve…
Visitez-le dans cette vidéo : 




(source image : http://www.livingbiginatinyhouse.com/transforming-castle-truck/)


Pour aller plus loin...


..........


jeudi 28 avril 2016

3 outils qui facilitent le travail de maraîchage





Je viens de découvrir la société Terrateck, une société innovante qui conçoit, fabrique et commercialise du matériel pour le maraîchage, le jardinage et la gestion d'espaces verts.

En plus, cette société est implantée près de chez moi à Beuvry (à 4-5 km).

Et, je dois dire que je suis emballée par les produits qu'elle propose.

En regardant un peu qui était derrière, je pense avoir compris pourquoi ses produits étaient aussi ingénieux et bien adaptés. Le nom d'un des deux associés a fait tilt dans mon esprit. Je n'ai pas vérifié mais je suppose que Mr Soudan est parent avec la Ferme Soudan qui est une ferme de Beuvry qui produit du bio, depuis plus de 20 ans et qui est bien connue dans la région. Pas étonnant donc que la société Terrateck ai des produits bien adaptés !

Il y en a 3 qui me plaisent particulièrement :

- la pelle de récolte :

Cette pelle, utilisée à l'origine par les maraîchers nantais, munis d'une lame très tranchante (attention les doigts !) permet de récolter facilement la mâche, le mesclun et les autres jeunes pousses.



En plus, ils commercialisent 2 modèles, 1 pour droitier et 1 pour gaucher !
Je crois que je vais en demander une au père Noël !!


- la roue sarcleuse :

Cet outil, beaucoup utilisé à l'origine en Belgique, sert au désherbage précoce des filaments et des cotylédons indésirables.





- l'arrache arbuste :

Cet outil permet d'arracher des arbustes ou de petits arbres  d'une taille comprise entre 25 et 50 millimètres de diamètre. Ce qui permet de nettoyer un terrain et d'éliminer rapidement les repousses non désirés.



Evidemment, pour mon jardin, je n'ai pas l'utilité de ces 2 derniers produits. Mais, ça ne m'empêche pas de les trouver intéressants et utiles notamment pour ceux qui veulent faire du maraîchage en permaculture.
De plus l'entreprise commercialise la fameuse planteuse Paperpot, produit que je pensais introuvable en France.
Voilà une jeune entreprise pleine d'avenir, à suivre : http://www.terrateck.com/fr/ 


(source image : https://accroecology.wordpress.com)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...